• Des informations de premières importances cette semaine conditionnant la rentrée 2018:

    1° CTA du 18 janvier 2018: la déclaration FSU

    http://snuep-clermont.ek.la/declaration-fsu-au-cta-du-18-janvier-2018-a135684052

    2° Compte-rendu CTA Voie Pro : A lire!!!!!!!!

     

    http://snuep-clermont.ek.la/cta-du-18-janvier-2018-compte-rendu-voie-pro-a135685148

     


    3°CREFOP du lundi 15 janvier 2018:
    http://snuep-clermont.ek.la/lundi-15-janvier-2017-seance-surrealiste-au-crefop-a1356674604°Rétablissement d’un jour de carence dans la fonction publique : inefficace et injuste !
    http://snuep-clermont.ek.la/retablissement-d-un-jour-de-carence-dans-la-fonction-publique-ineffica-a135646810

    NB Cela bouge tous les jours quant à savoir si les Régions ou les branches( le MEDEF) auront la compétence exclusive sur la carte des formations notamment l'apprentissage.


    Nous vous souhaitons un bon week-end à venir.

    ZAPORA Stéphane Secrétaire Académique du SNUEP-FSU
    Téléphone 06 85 51 46 79 
    Mail : stephane.zapora@gmail.com


  •  

    Le CTA s'est déroulé de 10h à 18h30 !

     

    1° L'académie s'autofinance !

     

    C'est une 1ère historique puisque pour la 1ère fois tous les lycées et LP devront mettre au pot 0,5 % de leurs DGH pour financer les ouvertures de sections et les suites d'ouvertures de sections réalisées à la rentrée 2018.

    En clair chaque EPLE est doté suivant ses sections/divisions puis on supprime 0,5 % en Heures Postes ou HSA ce qui ne peut avoir que des incidences négatives sur les postes ou les conditions de travail. Au niveau académique , , le Rectorat prévoit donc un retrait de 5,5 ETP ! Quant aux 6,5ETP prévus en création dans la Voie Pro , nous verrons au CTA de mars s'ils se traduisent dans les faits !Sont détruits au passage 2 emplois de stagiaires, suites à la baisse de près de 20 % du nombre de recrutements !

    La FSU a demandé où étaient passés les 1.000 postes dévolus à la Voie pro par le précédent président ! La question reste en suspens !

    Sans compter que l'enveloppe étant fermée sur le 2d degré, ce sont les collèges qui souffriront le plus !

    A signaler le maintien très haut des HSA/ emplois passés depuis 2009 de 1,39 à 1,81HSA . Nous avons rappelé que ce taux historiquement élevé depuis plusieurs année s années alors que la Réforme du Bac Pro 3 ans en 2.008 avait permis la suppression de 10.000 postes de PLP !

     

    2° SEGPA : une véritable saignée !

     

    Prétextant la fermeture de 3 divisions , le Rectorat détruira 5 etp et 345 HSA soit près de 11 % des moyens dévolus à la rentée 2017 !

     

    3° EREA: Des modifications substantielles

    Les 6 emplois EEI sont transformés en emplois d’enseignement mais le nombre d'HSA diminue de 93 suite au nouveau régime indemnitaire mis en place!

     

    4° Orientation / Plan étudiant:

    La disparition du portail APB et son remplacement Parcoursup auront des répercussions pour les collègues de terminales qui devront émettre un avis sur chacun des vœux des élèves.

    Question: les quotas de places en BTS ne variant pas et étant fléchés dans des proportions différentes selon les BTS seront-elles suffisantes pour accueillir nos élèves ?

    Le quota était de 35% des places académiques à la rentrée 2017 et nos bacheliers en occupaient 35,6%

     

    5° Ouvertures de sections: Surréaliste!

     

    Au final les propositions du Recteur à la Région au précédent CTA ont accouché d'une souris que ce soit sous Statut scolaire ou même en apprentissage.La Régioçn a privilégiée à ce stade le Privé et l'apprentissage au CFA-ENA.

    Ouvertures:

    - CAP Vente LP Germaine Thillion à Thiers 12 places sous statut scolaire

    - Constitution d'un véritable groupe de BTS Banque à 15 places au Puy sur S Weill

    - Création d'un BTS Tourisme en triple mixité au lycée S Weill au Puy en Velay ( 6 élèves dans le public , 6 dans le privé et 3 en apprentissage CFA-ENA)

    - requalification des BMA sur Jn Monnet Yzeure

     

    Non pas été retenus quoique présentés ou promis :

    - MC Sommelier au LP Jean Monnet du Puy-en-Velay

    - Le BTS SP3S à Commentry

    Cause : refus de la Région : Vive la co-compétence sur la carte scolaire  !!!

     

    Surprise : 4 Bacs Pro GA ouvriront en mixité statut scolaire / apprentissage.

    Le nouveau CFA énergie logera une 1ère section au Lycée Lafayette.

     

    Nous sommes intervenus fortement pour dénoncer le maintien d'un calibrage à 15 du BAC Pro MEEC à Charles et Adrien Dupuy au Puy-en-velay. Néanmoins, nous avons obtenu la promesse du Recteur d'écrire à l'établissement pour la section puisse recruter au-delà de 15 élèves avec les moyens afférents en cas de disparition du trou d'air de la rentér précédente qui a été payée chèrement par l'EPLE.

     

    6° Questions diverses:

     

    1° indemnitaire PLP:

     

    Au CTA précédent , nous avions demandé au Rectorat les nouvelles règles d'indemnisation des collègues intervenant en segpa , ulis, erea..

    Réponse du Rectorat:

    Les personnels du 2d degré qui exercent sur ces dispositifs touchent une indemnité annuelle de 1765 euros au pro rat de leur quotité de services dans la structure code 1994.1er versement effectué en octobre.

    Dans un 2ème temps, si ils exercent au moins un demi-service et si ils sont titulaires d'une certification ( 2CASH, 2CAPASH,CAPEI) , ils ont une indemnité de 844,19 EUR annuelle code 1999 à partir des remontées de services.

     

    Nous avons demandé pourquoi les collègues intervenant dans les CAP incluant des élèves «ULIS» ne l'avaient pas perçue?

    Réponse Rectorat: «il va creuser» la questions sachant qu'un texte vient de sortir du Ministère le 10 janvier.

    Nous suivrons la réponse !

     

    Annualisation du temps de travail  des PLP ? Non c'est impossible

    Comme convenu avec MM le SG et le DRH du Rectorat la veille, en audience établissement , une circulaire rectorale va réexpliquer l'article 31 du statut des PLP qui interdit toute annualisation du temps de travail !

    La seule exception très encadrée est limitée au PPCP ( on parle de report dans la limite de 3h maximum !)

    CHAPITRE V : Obligations de service.

    Article 31

    • Modifié par Décret n°2000-753 du 1 août 2000 – art. 2 JORF 5 août 2000 en vigueur le 1er septembre 2000

    I. – Lorsqu’en raison du déroulement d’un projet pluridisciplinaire à caractère professionnel auquel participent les élèves d’une division dans laquelle il enseigne, le professeur de lycée professionnel n’est pas en mesure d’assurer la totalité de ses obligations hebdomadaires de service, les heures dues peuvent, dans la limite de trois heures, être reportées sur une autre semaine de l’année scolaire en cours pour être consacrées au projet pluridisciplinaire d’une division dans laquelle ce professeur enseigne.

    II. – Pendant les périodes de formation en entreprise des élèves d’une division, chaque professeur de lycée professionnel enseignant dans cette division participe à l’encadrement pédagogique de ces élèves.

    La charge de cet encadrement est répartie entre les enseignants en tenant compte, notamment, du nombre d’heures hebdomadaires d’enseignement qu’ils dispensent dans cette division.

    L’encadrement pédagogique d’un élève est comptabilisé dans le service du professeur pour deux heures par semaine, dans la limite de trois semaines par séquence de stage. Lorsque ce décompte conduit un professeur de lycée professionnel à dépasser ses obligations hebdomadaires de service, il bénéficie du paiement d’heures supplémentaires effectives selon les modalités prévues au premier alinéa de l’article 5 du décret du 6 octobre 1950 susvisé.

    III. – Lorsqu’un professeur de lycée professionnel n’accomplit pas, dans le cadre des périodes de formation en entreprise et des projets pluridisciplinaires à caractère professionnel, au cours d’une semaine, la totalité de ses obligations de service, et sous réserve des dispositions sur le report prévues au I ci-dessus, son service est complété, dans la même semaine, par une participation aux actions de soutien et d’aide aux élèves en difficulté ou, à sa demande, par un enseignement en formation continue des adultes.

    IV. – Les modalités d’organisation des projets pluridisciplinaires à caractère professionnel et des périodes de formation des élèves en entreprise sont déterminées en début d’année scolaire, pour chaque division, par l’équipe pédagogique, sous l’autorité du chef d’établissement.

     

    7° AVIS FSU CTA Votés à l'Unanimité des présents :

     

    1° Le CTA demande que le 2ème professeur convoqué pour la surveillance des CCF en remplacement d'un professionnel manquant soit rétribué en HSE selon le nombre d'heures qu'il effectuera.

     

     

    2°Le CTA demande que l'ouverture de sections de BTS en apprentissage soit requalifié sous statut scolaire public , sans mixité des publics ( FI/ FC).

     

     



  • Séance surréaliste au CREFOP

    Le projet de CPRDFOP à été déplacé dans l'ordre du jour (il était au point 1) et placé en fin de séance. Tout simplement parce que la vice présidente était occupée à la Région (délégation SUISSE) et ... elle est arrivé à 11 h 45 !

    Le dossier à été présenté. Seule trois interventions :

    - La lecture de notre position intersyndicale

    - Une intervention favorable de l'U2P au nom des artisans et du MEDEF

    - Une intervention de la FSU défavorable au texte

    A ce sujet j'ai pu aborder : La problématique de l'insertion immédiate au regard de l'apprentissage, la mixité des publics, l'entreprenariat dès le collège, les dangers des compétences au détriment des qualifications diplômantes, le modèle apprentissage et l'usage de la voie scolaire pour concourir à l'apprentissage,...

    Réponse de la VP aussi mauvaise que d'habitude. Réponse du Préfet plus pragmatique souligant l'importance de la voie scolaire (Le préfet était parti depuis une heure)

    Le Préfet souligne donc le fait que le CREFOP n'a pas dégagé de consensus

     

    Bref un CREFOP fidèle à lui même et qui n'a pas servi à grand chose.

     

    Bien cordialement,

     

    René PASINI Représentant titulaire FSU

    Toujours actif après 20 séances de GT CPRDFOP et un CREFOP !


  • Communiqué FSU

    Les Lilas le 16 janvier 2018


    Rétablissement d’un jour de carence dans la fonction publique : inefficace et injuste !

    Depuis le 1er janvier, la journée de carence est rétablie dans la fonction publique et une circulaire présentée aujourd’hui aux organisations syndicales va être publiée.

    La première journée d’un congé de maladie, sous prétexte de réduire «l’absentéisme», et par souci d’une soi-disant équité avec le secteur privé, ne sera plus rémunérée.

     

    Faut-il rappeler que le jour de carence avait été mis en place en janvier 2012 à la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy, puis supprimé en 2014 sur la demande pressente de la FSU avec l’ensemble des organisations syndicales.

     

    Les différentes enquêtes menées font le constat que la journée de carence a pour effet de réduire le nombre d’arrêts maladie de courte durée, mais que la santé des personnels se dégradant, ces arrêts sont alors plus longs. Le jour de carence produit donc l’effet inverse de l’objectif poursuivi en terme de réduction de l'absentéisme !

     

    Cette décision est injuste pour les agents publics. Deux tiers des salarié-e-s du secteur privé ne subissent pas de perte de salaires du fait de conventions collectives qui versent une indemnisation pour ces journées. Or, dans la Fonction publique, la perte financière pour les agents sera bien réelle !

     

    Il est inacceptable, pour tout-e salarié-e, de subir une baisse de salaire parce que l’on est malade ! C'est une double peine intolérable.

     

    En revanche il est urgent d’améliorer les conditions de travail et de «management» qui peuvent contribuer à une meilleure santé au travail. Nombre d’études démontrent que là où la reconnaissance du travail effectué existe, la qualité du travail s’améliore, le bien-être des salariés aussi. Par ailleurs, il est urgent aussi de mettre en place une véritable médecine du travail pour les agents.

     

    Cette mesure va donc amputer le pouvoir d’achat des fonctionnaires pour 2018 et les années à venir : elle s’ajoute au gel du point d’indice, à la compensation non intégrale de l’augmentation de la CSG, au report des mesures de revalorisation de PPCR. La FSU reste opposée à ces mesures et demande le retrait de la journée de carence.

     

    Elle demande la réalisation d'une étude d'impact sur le coût de gestion engendré par la mise en œuvre de la journée de carence.

     

    Elle poursuivra, avec les agents, toutes les interventions et actions nécessaires pour obtenir des mesures justes pour les agents et utiles au bon fonctionnement des services publics.


  • Bonjour à toutes et à tous.
    Nous vous présentons nos meilleurs vœux pour l'année qui s'ouvre.

    Quelques informations :Le gouvernement a travaillé pendant les vacances mais pas à notre avantage:

    Gel du point d'indice+report de l'accord PPCR+augmentation de la CSG partiellement compensée = baisse du pouvoir d'achat et du salaire net!

     

    Décret du 30/12/17 CSG:

    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000036342240&dateTexte=&categorieLien=id

    Décrets du 23/12/17 PPCR:

    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000036250090&dateTexte=&categorieLien=id

    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000036250477&dateTexte=&categorieLien=id

    LA FSU réagit à la politique Action Publique 2022:

    http://snuep-clermont.ek.la/action-publique-2022-vous-avez-dit-modernisation-a135560356


    et réaffirme ses valeurs quant aux SEGPA:
    http://snuep-clermont.ek.la/appel-fsu-les-segpa-pour-la-reussite-de-toutes-et-tous-un-enjeu-d-egal-a135588014

    Une instance essentielle pour la rentrée prochaine

    Le CTA du 18 janvier examinera les ouvertures/fermetures de sections et de divisions pour la rentrée 2018.

    Pour toute information en amont , veuillez me contacter.

    Stéphane ZAPORA 0685514679


    Agenda de la semaine prochaine:
    Lundi 15 : CREFOP à Lyon Carte des formations

    Mardi 16: CHSCTD+Permanence Moulins

    Mercredi 17: audience Rectorat Clermont-Ferrand

    Jeudi 18: CTA Rectorat Clermont-Ferrand


    Vendredi 19: permanence Moulins